UNE ROUTINE JUDICIEUSE. POUR DES BODYBUILDERS NATURELS
Par Michael Sabaces

Les fans de bodybuilding sont fascinés par les stars du muscle et suivent leurs routines en essayant d’obtenir les mêmes résultats et leur ressembler, mais ils oublient qu’un culturiste naturel ne peut se baser que sur sa génétique et par conséquent, leur routine doit être judicieuse et rationnelle s’ils espèrent obtenir des progrès décents.
Je vous propose une routine judicieuse pour culturistes naturels avec une dotation génétique moyenne.

Beaucoup de bodybuilders dévorent les revues du muscle pour découvrir les routines de leurs idoles et ensuite ils les copient au pied de la lettre dans le but d’obtenir les mêmes résultats, ou des résultats semblables. Grave erreur, car cela ne se produit jamais.
Lors de l'âge d'or d'Arnold, lorsque ce dernier régnait comme l'astre indiscutable du muscle, nombreux étaient ses fans qui imitaient ses programmes d’entraînement publiés dans les revues, mais personne n’atteignait les mêmes résultats, ni même ses camarades d'entraînement qu'il a eu tout au long de ces années. Cela venait du fait que sa génétique était supérieure à la moyenne.
Le Chêne autrichien était capable de s’entraîner même deux fois par jour et de récupérer correctement puis de croître, mais à ses côtés, des centaines de bodybuilders essayaient de faire la même chose en vain.
De nos jours, il y en a toujours qui essayent d’imiter les prouesses de Coleman, Cutler, Phil Heath, ou n’importe quel monstre du muscle actuel, mais la plupart n’obtient que des gains insignifiants par rapport aux efforts investis. En fait, dans la plupart des cas, cela ne vaut pas la peine d’employer autant de temps et de faire de tels sacrifices pour des réussites si infimes.
Lorsque les progrès brillent de par leur absence et rien ne semble faire réagir les muscles, il serait bon de penser à cette période où les progrès étaient si spectaculaires qu’ils ne se reproduisaient jamais, ni même en utilisant les aides chimiques. Je parle de l’étape des débutants.
Si vous traversez une de ces phases où rien de ce que vous faites donne comme résultat l’augmentation de la force ou du volume de vos muscles, alors il se peut que le moment soit venu de freiner un peu le jeu et de vous centrer sur ce que vous faites. Nous avons tous été débutants et c’est sûr que vous pouvez encore vous souvenir de ces premiers temps où vous pensiez qu’à chaque fois que vous vous rendiez au gymnase, vous pouviez soulever un peu plus de poids ou faire une répétition de plus avec la même charge. C’était la période où nous avons tous réussi les meilleurs gains de notre vie, simplement parce que le corps était capable de récupérer de l’effort et c’est la clé du progrès : réussir l’équilibre entre stimulation et récupération.

La clé de la croissance : l’équilibre entre la stimulation et la récupération
Pour que la croissance des muscles ait lieu, il faut stimuler suffisamment les fibres musculaires afin que le corps réagisse et génère l’hypertrophie, mais il est également nécessaire que l’organisme puisse récupérer de l’effort, parce que sinon il n’y a aucun espoir de croissance.
Voici une chose fondamentale à avoir toujours en tête : si vous ne laissez pas place à la récupération, alors vous ne pouvez pas vous attendre à la croissance, donc lorsque l’on tombe dans le tourbillon des routines et des programmes avancés, nous oublions le plus essentiel et nous nous écartons du chemin correct. Et il est alors impossible de progresser. L’enthousiasme exacerbé pour suivre les routines des champions rend les culturistes aveugles, car leur principale préoccupation est de s’entraîner le plus dur possible sans prêter attention à la clé permettant la croissance ; nous voulons parler ici de la récupération.
La priorité maximale du corps humain est de disposer d’énergie car c’est ce qui garantit la vie et la capacité de nous alimenter et de procréer ; tout le reste est secondaire, donc lorsqu’une activité nécessite beaucoup d’énergie, l’organisme fait ensuite tout pour la récupérer. Et la croissance musculaire devient alors secondaire.

Retour aux origines
En réalité, si vous vous arrêtez à y penser, vous comprendrez que vos plus gros progrès, comme tout le monde, se sont produits au début de l’aventure dans les poids, lorsque vous réalisiez de petites quantités de travail et que votre obsession était de charger de plus en plus de poids sur la barre. C’est à ce moment que l’on perçoit les plus gros progrès. On se développe de jour en jour, aussi bien en force qu'en volume.
Ensuite, viennent les routines plus longues et plus sophistiquées, avec des exercices pour chaque muscle, et même pour chaque faisceaux de ce dernier.
Donc la routine devient plus compliquée et longue, et s’entraîner plus souvent conduit à ne pas respecter forcément les deux préceptes de base du développement musculaire : la stimulation suffisamment intense afin d’éroder les fibres musculaires et la récupération suffisante pour permettre la croissance.
Presque sans nous en rendre compte, nous nous éloignons de l’essentiel et peu à peu les gains diminuent jusqu’à ne plus exister.
Donc je conseille d’établir une routine où, comme dans les débuts, vous n’incluiez qu’un exercice de base par groupe musculaire, et effectuiez cinq séries d’entre six et huit répétitions après quelques séries légères d’échauffement, et rien de plus. Après cela, vous aurez une force considérablement plus élevée que lorsque vous étiez débutants et ces répétitions sont réellement dures et efficaces, car vous les effectuez avec un poids supposant un véritable défi d’atteindre les six reps.
En réalité, le concept ressemble beaucoup à celui de haute intensité, sauf qu’il ne faut pas conclure chaque série en arrivant à la faillite ou en allant au-delà, parce que nous nous trouvons à nouveau face à un drainage d'énergie physique et mentale si profond que seuls ceux qui ont une dotation génétique au-dessus de la moyenne pourront surmonter et ensuite atteindre une récupération correcte.
Si en son temps, Arnold battait tous ceux qui suivaient ses méthodes de 20-25 séries par muscle, Mike Mentzer a fait la même chose alors qu’il n’effectuait que trois ou quatre séries brutales au-delà de la faillite musculaire avec des répétitions forcées, des séries dégressives, des superséries de pré-épuisement, des négatives, etc. Afin de pouvoir progresser avec n’importe laquelle de ces deux approches opposées, il faut dans tous les cas compter sur une dotation génétique nettement supérieure à la moyenne.
Non, lorsque l’on ne peut pas conclure une répétition correctement, la série est terminée. Le muscle est arrivé à son point de faillite et le signal de croissance a été envoyé, donc tout ce que vous faites une fois passée ce point sera négatif et contreproductif pour la croissance.
Par conséquent, restez avec l’idée en tête que vous devez essayer de stimuler au maximum les muscles avec une usure physique moindre, car la croissance ne pourra que se produire lorsque vous serez capables de récupérer correctement des séances.
Croître avec simplicité
J’ai élaboré une routine simple et je l’ai mise en pratique avec de nombreux bodybuilders de tous les niveaux et toujours avec des résultats positifs, et dans certains cas même exceptionnels.
Le succès réside dans la simplicité. Il ne faut pas se compliquer la vie à la recherche d’exercices magiques, les exercices de base sont largement suffisants, mais on peut néanmoins les varier souvent. La clé réside dans le fait de maintenir la dureté de l’entraînement et en même temps sa brièveté, de cette manière, on obtient d’une part la dureté nécessaire de la stimulation musculaire pour éroder les fibres musculaires qui servent pour engendrer l’hypertrophie et d’autre part, on permet la récupération totale, puisque cet entraînement n’est pas excessivement long et ne se répète pas plus de trois jours par semaine, ce qui à la fois facilite la récupération, notamment la récupération nerveuse.
Effectuer de six à huit répétitions est un effort relativement court, mais lorsque vous devez les effectuer pour arriver à la limite de vos forces, croyez-moi, vous devrez alors avoir recours à toute votre énergie mentale afin de compléter cinq séries. Si vous n’atteignez pas la huitième ni la sixième rep dans une série et que vous vous arrêtez à la cinquième, cela ne fait rien, mais ne réalisez pas de répétitions forcées.
Faire deux, voire trois séries légères avant la première série dure est acceptable et recommandé, parce que vous ne pouvez pas vous placer sous la barre avec le poids maximum sans vous échauffer au préalable. Ces séries ne comptent pas comme un travail efficace.

Ne pensez pas que c’est facile, cela le serait si vous faisiez les séries avec peu de poids et à faible intensité, mais la clé est que chacune des cinq séries s'exécute jusqu'à la faillite positive, c'est-à-dire jusqu'au point où il devient alors impossible de réaliser une répétition de plus.
Oubliez les répétitions forcées, qui sont contreproductives car elles supposent un épuisement mental et physique inutile. Six ou huit répétitions dures vous aideront à stimuler les muscles au maximum, en évitant l’épuisement nerveux, un facteur indispensable pour que la récupération ait lieu.
Oui, je sais que la plupart d’entre vous sont habitués à lire dans les revues les routines avec plusieurs exercices pour chaque groupe, alors vous penserez qu’il est impossible de booster le développement complet d’un groupe sans lui dédier plusieurs exercices. Ne tombez pas dans ce piège. Lorsque vous disposez d’une force et volume considérables, vous pourrez incorporer davantage d’exercices par groupe, mais pas maintenant. Vous pouvez utiliser un mouvement différent à chaque fois que vous attaquez un muscle, mais ne faites rien de plus, car vous contribuerez à le drainer de la précieuse énergie pour récupérer et croître. Freinez ce désir de vouloir inclure plus d’exercices et concentrez-vous à utiliser plus de poids à chaque fois que vous vous entraînez.
Ne commettez pas non plus l’erreur de vous entraîner plus souvent, ni deux jours consécutifs, sinon vous empêcherez l’organisme de retrouver son énergie avant chaque nouvelle séance.
Vous pourrez aborder un programme avec plus d’exercices sur plus de jours lorsque vous aurez acquis la grande envergure physique que vous recherchez à présent, mais en attendant, soyez patients et continuez de vous entraîner plus dur et plus lourd, mais avec brièveté, sans jamais épuiser vos réserves d’énergie.

Croître en dehors du gymnase
Les études et les experts signalent tous que la croissance des muscles ne se produit pas au gymnase, mais en dehors, car il y a d’autres aspects impliqués dans le développement, comme la récupération, qui est favorisée par l’alimentation et par le repos.
Quant au repos, dans la mesure où cette routine se base sur quatre jours de pause et trois d’entraînement, cela vous permettra de récupérer largement, car après chaque séance vient un jour de repos, donc il suffit d’ajouter à cela huit heures de sommeil par nuit et vous abstenir de vous fatiguer physiquement en dehors du gymnase, comme par exemple en pratiquant d’autres sports, car cela réduirait la capacité de récupération et repousserait alors la croissance.
Laissez-moi vous souligner le fait que la récupération et le développement général sont fort liés à l’alimentation puisque tous les matériaux dont le corps a besoin pour disposer d’énergie et pour reconstruire ses structures en dépendent.
L’alimentation doit être élevée en calories, riche en protéines et glucides mais faible en lipides.
Faites en sorte de réaliser plusieurs petits repas par jour, car notre organisme absorbe mieux les aliments de cette manière et en plus vous disposerez de l’énergie et des acides aminés nécessaires pour former en permanence des tissus.

Mesures naturelles pour stimuler la croissance
Avec ce système d’entraînement, le corps comptera sur toutes les ressources pour croître progressivement, mais vous pouvez encore faire quelque chose afin de booster les progrès et accentuer le développement musculaire.
De nos jours, il existe un moyen naturel pour stimuler la croissance au-delà de la moyenne, sans avoir recours aux drogues : il s’agit d’utiliser les ergoceutiques de Future Concepts.
Ce sont des formules composées par des nutriceutiques, des substances d’origine alimentaire qui ont démontré pouvoir exercer des actions de grande portée dans l’organisme, au-delà de l’action alimentaire.
Nous ne sommes pas ce que nous mangeons, mais ce que nous absorbons de ce que nous mangeons
Une chose est manger et une autre, parfois très différente, est d’absorber, car nous n’absorbons pas toujours ce que nous mangeons. Imaginez que, malgré vos connaissances en matière d’alimentation, vous établissiez une diète où vous ingérez une grande quantité d’aliments, mais que votre métabolisme n’est ensuite pas capable d’absorber ce que vous avez avalé, alors vous ne profiterez pas de tout ce que vous ingurgitez et vos progrès seront inexistants.
Future Concepts connaît la véritable importance d’augmenter l’absorption des nutriments, c’est pour cela qu’il a développé un ergoceutique spécifiquement à cet effet.
L’AB 18 est le seul multiplicateur de l’absorption qui existe. Il ne s’agit pas d’un supplément d’enzymes digestives, non, c’est quelque chose de très différent, puisqu’il n’agit pas dans le système gastrique mais plutôt à un niveau métabolique nettement supérieur.
Dans ce préparé absolument particulier, on a inclus de nombreux composés destinés à augmenter l’absorption que l’organisme est capable de faire à travers les parois intestinales mais aussi depuis les villosités qui se projettent de ces parois, mais dans cette formule, on a également incorporé un élément très important, la bergamottine, qui exerce ses actions dans le foie, où elle repousse un important cytochrome chargé de détruire et rendre inertes de nombreuses substances.
Une seule capsule d’AB 18 aidera votre organisme durant des heures à absorber beaucoup plus de nutriments de tous ces aliments ou suppléments que vous ingérez. Sa force pour multiplier l’absorption est telle qu’il est totalement déconseillé de l’utiliser si l’on suit n’importe quel type de traitement ou si l’on consomme des boissons alcoolisées, car cela peut provoquer une hausse considérable des concentrations, ce qui équivaudrait à une surdose.

L’importance d’augmenter la production hormonale
Le TEST RF 05 et le GP 01 ont été créés par Future Concepts uniquement et exclusivement afin de favoriser la sécrétion et métabolisation de la testostérone et de l’hormone de croissance respectivement.
Le premier ne contient que des ingrédients botaniques dont trois se chargent de stimuler une plus grande sécrétion de testostérone, alors que de leur côté, les trois restants exercent des actions différentes, comme empêcher la conversion des androgènes en œstrogènes, par l’effet de l’aromatisation, ou éviter la transformation de la testostérone en DHT, un métabolite de cette dernière produisant des effets non désirables et en dernier lieu, le sixième ingrédient qui s’occupe de libérer l’hormone d’une protéine sanguine, la SHBG, qui la transforme complètement en s’y adhérant, la rendant inopérante.
Cet ergoceutique se prend une heure avant l’entraînement et le matin au lever les jours sans entraînement, et en plus, il est conseillé de l’utiliser en cycles de cinq jours par semaine, durant six à huit semaines consécutives pour un repos d’environ la moitié du temps d’utilisation, c’est-à-dire durant trois ou quatre semaines.
De son côté, le GP 01 affecte principalement l’hormone de croissance et se dissout dans l’eau pour être ingéré au coucher, de préférence deux heures après le repas.
La plus grande production naturelle d’hormone de croissance se produit précisément durant la deuxième heure de sommeil, donc avec l’aide du GP 01, on peut réussir à élever cette sécrétion nocturne, pour ensuite faciliter les tâches de reconstruction et croissance des muscles.
En même temps, cet ergoceutique nocturne contient trois éléments concrets qui ont mis en avant dans plusieurs études scientifiques leur capacité d’augmenter la production endogène de testostérone.
Le GP 01 favorise un repos réparateur et augmente de manière très substantielle les actions d’anabolisme nocturne.
Il se prend au coucher les jours d’entraînement mais aussi durant ceux de repos, sur une période de huit semaines pour ensuite faire deux ou trois semaines de pause, avant de reprendre à nouveau le cycle.
L’hydratation cellulaire a démontré de façon radicale pouvoir accélérer la croissance rapide des muscles
Le CRS 086 est la seule formule conçue exclusivement pour favoriser l’hydratation cellulaire. Plus de trois quarts de notre organisme se constitue d’eau. Cela s’applique également aux muscles, donc l’augmentation de l’eau intracellulaire, c’est-à-dire à l’intérieur des cellules, implique une hausse presque instantanée du volume musculaire ainsi que de la force de levier.
Le CRS 086 est constitué par tous les composés favorisant l’absorption d’eau par les cellules, et avec cela, Future Concepts a conçu une formule d’avant-garde qui remplit les fibres musculaires d’eau et apporte force et volume énormes presque dès les premières prises.
Cet ergoceutique fournit en plus une grande dose d’énergie qui sert à se préparer avant une dure séance, maintenir l’intensité durant cette dernière et récupérer après.
Il peut être consommé avant, pendant et après l’entraînement. Dans le premier cas, pour assurer les forces face à une dure séance, dans le deuxième si vous voyez que durant l’effort, vous ressentez une baisse et dans le troisième cas pour accélérer la récupération et favoriser encore plus l’hydratation cellulaire.

Augmentation de l’oxyde nitrique et du facteur de croissance IGF 1
Et pour assurer le succès de l’entraînement a grande intensité et beaucoup de poids, vous pouvez incorporer le VM – NOx2 à votre régime alimentaire et votre arsenal d’aides ergogéniques.
Future Concepts a formulé cet ergoceutique pour favoriser la hausse de production d’oxyde nitrique et le facteur de croissance IGF 1, deux acteurs principaux dans le processus de développement musculaire.
Son axe d’action est une combinaison de substances appelée Advanced Vaso Muscular Voluminizer Matrix, c'est-à-dire une matrice vaso voluminisatrice musculaire avancée.
Le VM-NOx2 augmente remarquablement la vasodilatation et la voluminisation musculaire par le biais d’agents naturels comme l’oxyde nitrique (NO).
Les études récentes mettent en avant le fait que cette molécule a un grand impact sur le développement musculaire, entre autres parce qu’elle augmente significativement la production et l’activité de l’IGF 1.
Nous avons déjà vu que les hormones anaboliques comme la testostérone et l’hormone de croissance sont les agents déterminants de la croissance musculaire, mais le facteur de croissance similaire à l’insuline, l’IGF 1, est aussi un des principaux agents anaboliques du corps.
Les scientifiques ont vérifié que ce facteur régule de nombreux effets de la propre hormone de croissance et même de la testostérone, donc son rôle est fondamental dans tous les processus de construction des muscles.
On a pu constater que l’entraînement avec poids affecte l’IGF 1 non seulement en augmentant sa production locale dans le muscle, mais aussi en augmentant la densité des récepteurs d’IGF 1 dans le tissu musculaire, dit d’une autre manière en augmentant son nombre. Toutefois, sans la présence d’oxyde nitrique, l’IGF 1 perd une grande partie de sa capacité anabolique.
La matrice vaso voluminisatrice musculaire avancée (Advanced Vaso Muscular Voluminizer Matrix) de VM – NOx2 de Future Concepts, inclut plusieurs substances ayant toutes démontré leur capacité pour augmenter la production d’oxyde nitrique d’une part et d’IGF 1 d’autre part, en plus de favoriser une plus grande circulation de liquide vers les muscles, fournissant des congestions incroyables, ce qui contribue au développement considérable des muscles.
Avec l’usage de cet ergoceutique, vous aurez plus de force, vous pourrez effectuer les six répétitions avec plus de poids dans tous les mouvements et en plus, vous vous fatiguerez moins, vous expérimenterez des congestions brutales, vous serez plus vascularisés et surtout vous vous développerez plus, beaucoup plus.

Une routine judicieuse pour renouveler la croissance
Vous souvenez-vous de ces premières étapes où vous ne cessiez de vous développer avec une routine de base et simple ? Avez-vous oublié qu’à chaque fois que vous vous rendiez au gymnase, vous réussissiez à aller au-delà de la séance antérieure ?
Vous pouvez me croire, si vous revenez aux origines, vous vous développerez plus qu’avant, car très peu sont capables de tolérer les routines des champions. Il faut avoir une dotation génétique privilégiée et en plus de cela utiliser des aides chimiques.
Si vous vous entraînez avec rigueur, vous respecterez les périodes de repos nécessaires et vous vous alimenterez comme il se doit, vous progresserez de manière remarquable, mais si en plus vous utilisez les ergoceutiques, votre organisme fonctionnera comme une horloge de précision et le développement musculaire sera impressionnant.
Je vous invite à faire l’essai.
Testez la routine en la suivant au pied de la lettre durant trois mois et si les résultats ne vous semblent pas concluants, je me retirerai alors dans un monastère.